DEMENAGER A HONG KONG

Préparer son expatriation à Hong Kong

Avant tout lieux, veuillez bien vous assurer que vous disposez de tous les documents de voyage (billets d’avion, assurance…) nécessaires et que votre passeport est valable. Vérifiez aussi que votre VISA ait les bonnes dates. Votre passeport doit être valide au moins 6 mois. Par précaution, repérez l’adresse du consulat de Hong Kong en cas de problèmes ou d’imprévus.

Si vous avez le statut d’expatrié, dans ce cas la vôtre employeur se chargera de tout et vous n’auriez rien à faire.

Egalement, prenez soin d’informer votre propriétaire, votre banque, vos fournisseurs d’eau, de gaz, d’électricité et tout autre service auquel vous être abonné. Il est recommandé aussi d’annuler à une date donnée tous les prélèvements automatiques. Il est inutile de vous préciser qu’il faut aussi payer toutes ses dettes avant de partir. Gérez vos factures non payées afin de régulariser votre situation.

Il est très important que vous fassiez suivre votre courrier afin que votre banque par exemple puisse vous joindre.

Prenez contact avec le consulat à Hong Kong pour savoir quels papiers vous auriez besoin au cas où vous souhaiteriez revenir dans votre pays d’origine.

Assurez-vous que tous vos effets personnels doivent être listés par votre entreprise de déménagement. Si vous souhaitez prendre des animaux de compagnie il faut juste que leurs vaccins soient à jour et aussi préparer les documents d’admissions afin d’être en règle.

Aussi, prenez les dispositions nécessaires lorsque vous rentrez dans votre pays d’origine afin d’avoir de l’eau, de l’électricité et du chauffage. Pensez aussi à l’inscription d’école de vos enfants si vous en avez.

Fiscalité à Hong Kong

Quand vous transférez votre domicile fiscal à l’étranger, vous devrez régler un certain nombre de tâches administratives. Si vous quittez la France, cela ne veut pas dire que vous allez être dispensé de toute obligation envers le fisc français.

  1. Quitus fiscal (non obligatoire)

Obtenir un quitus fiscal est en réalité une déclaration de revenus provisoire. Ce n’est pas une obligation.

Cependant, il est conseillé d’avoir un tel statut afin de régulariser votre situation immédiatement.

Si vous êtes Français, bien que le statut quitus fiscal n’est plus obligatoire depuis 2005, il est impératif de déclarer votre nouvelle adresse à l’étranger.

  1. Déclarer vos revenus

Avant le 30 Avril de l’année qui suit votre départ à l’étranger, transmettez votre déclaration des revenus qui de l’année qui précède au centre des impôts des non-résidents.

  1. PEA

Pour cela, nous vous conseillons de vous diriger vers un spécialiste fiscal ou un avocat en fiscalité internationale afin de vous guider sereinement.

Pour avoir davantage d’information sur la régulation à Hong Kong, vous pouvez visiter le lien suivant : Immigration website of Hong Kong

déménagement international hong kong

Sino Relocation vous présente l’interview de Laure, une expatriée Française :

Bonjour Laure ! D’où est ce que tu es originaire et que fais-tu à Hong Kong ?

Je suis une jeune Française de 28 ans, je suis à Hong Kong pour le travail depuis un an. Je suis originaire de Paris mais j’ai étudié dans une école de commerce à Lille.

Pourquoi ton choix s’est porté sur la Chine ?

J’aimerais juste préciser quelque chose, Hong Kong ce n’est pas vraiment la Chine. Pour régler les problèmes de Visa par exemple ce n’est pas du tout la même chose. Moi qui suis résidente Hong Kongaise, si je souhaite aller en Chine il me faudra quand même un Visa.

Je suis venu simplement par opportunité professionnelle, j’ai fait le saut, je n’ai pas beaucoup réfléchi et aujourd’hui…j’adore !

Tu es à Hong Kong depuis combien de temps ?

Depuis 1 an

Y a-t-il des démarches spéciales pour venir habiter à Hong Kong ?

A Hong Kong les démarches sont totalement différentes de la Chine continentale. En tant que Français, nous avons la possibilité de venir sans visa ( tourisme) pendant 3 mois.

Passé ce délai de 3 mois, si vous souhaitez rester plus, il vous faudra un Visa de travail. Et pour ce faire il vous faut absolument une entreprise qui sponsorise votre travail. Si vous n’avez pas d’employeur il vous sera difficile d’avoir un Visa de travail.

Comment gardes-tu contact avec tes proches ?

Avec mes amis et ma famille, nous communiquons via WhatsApp. Il est difficile de m’en passer, je suis de plus en plus addict. J’utilise sans cesse Instagram et Snapchat et je passe énormément de temps sur Facebook et Twitter.

Est-ce que tu fais attention au contenu que tu partages sur les réseaux sociaux ?

Pas vraiment.  Je partage peu de contenu personnel. La plupart du temps je suis sur Facebook car je gère une page Facebook à titre professionnel.

Qu’est-ce que tu as le plus surpris en vivant à Hong Kong ?

C’est une ville très bruyante en permanence. C’est excitant mais ça épuise à la longue.

En tant que Parisienne , ce qui m’a le plus surpris c’est d’être tombé sous le charme de cette ville et de l’avoir adopté comme ma ville maintenant, je suis surprise de moi-même.

Comment as-tu fait pour ramener tes affaires de France jusqu’ici à Hong Kong ?

Alors là cela n’a pas été très difficile, je suis passé par un déménageur International Français qui s’appelle Sino Relocation. Un ancien Patron à moi me les a recommandé car c’était un ex expatrié à Shanghai. Ils sont Français et sont basés en Chine. Ils ont même des bureaux à Hong Kong. Ils ont vraiment fait du bon boulot, ils ont tout géré pour moi de A jusqu’à Z donc je n’ai pas vraiment perdu de temps dans cette tâche. Et honnêtement, le prix des autres concurrents est vraiment cher donc j’ai pas beaucoup hésité et je suis très satisfaite.

Qu’est-ce que tu aimes le plus à Hong Kong ?

La facilité. Tout est facile ici. Je veux parler des transports en Commun. Très facile d’utilisation et de se déplacer. On a la possibilité de payer toutes ses factures en ligne y compris payer ses impôts dans un supermarché. Tous les magasins sont ouverts tous les jours et les restaurant ne s’arrêtent jamais de servir.

Quelles sont les qualités des Hongkongais ?

Ils sont bienveillants avec les étrangers même si leurs anglais n’est pas toujours parfait. Ils essaient quand même d’aider lorsqu’ils peuvent. Je vais souvent dans les quartiers 100% locaux et non juste touristique et je ne ressens aucune crainte ni peur, ils ne font même pas attention à moi. J’ai l’impression qu’ils ont un bon cœur, pas de mauvaise intention, aucune méchanceté.

Qu’est-il possible de faire le soir après une journée de travail ?

Je conseille le rooftop du Sevva, au centre, avec une vue sur les gratte-ciels et des lumières partout. Le Victoria Peak, montagne de Hong Kong. Vous avez la possibilité d’y aller en taxi si possible, la vue sur Hong Kong et sa baie est juste incroyable.

LFK est l’endroit festif de Hong Kong ou toute les rues sont fermées les soirs et week-ends ou des milliers de gens font la fête en plein rue sans aucune embrouille ou bagarre. Je vous conseille de le faire ne serait-ce qu’une fois dans votre vie.

Si ton ami viens te rendre visite, quel est le premier endroit que tu lui ferais visiter ?

Mongkok. Je m’explique. Hong Kong est séparée en deux parties : Hong Kong Island, l’île principale avec des régions pour expats et des quartiers d’affaires mais également quelques plages et y a aussi Kowloon la partie du continent qui est reliée à la Chine.

Mongkok est un quartier situé dans Kowloon, vraiment dépaysant. Il y a beaucoup de street-food, des marchsé aux fleurs…Il y a énormément de monde, on est immergé dans la folie Hongkongaise. Cependant, on retrouve un plaisir à retourner à l’île de Hong Kong avec un style plus occidental mais moins de pression.

Quels sont tes moyens de déplacement ?

Je prends les transports en commun et aussi les taxis qui ne coutent pas grand-chose.

Y a-t-il des choses qui te manquent en France ?

Oui la nourriture. J’adore la bouffe. Heureusement que mon travail consiste à tester les restos pour écrire des articles et donner mon avis, ça me permet de connaitre de nouvelles adresses tout le temps.

Si c’était à refaire ?

Je referais exactement la même chose, je ne changerai absolument rien.

Y a-t-il un autre pays qui t’intéresse ?

Au départ je pensais sincèrement que je n’aimerais pas plus que ça Hong Kong mais au final je suis tombé amoureuse.

J’aimerais bien tester New York mais franchement pour l’instant j’aimerais plutôt savourer Hong Kong.

Pour finir quels conseils donnerait-tu à ceux qui souhaitent s’expatrier à Hong Kong ?

Je ne peux pas me prononcer par rapport à la Chine mais pour Hong Kong je vous dis juste un mot : FONCEZ ! Vous ne le regretterez pas, car il y en a pour tous les gouts et toutes les couleurs. Ce sera forcément une expérience enrichissante et dépaysant.

Parler la langue Anglaise est très important dans le sens ou ce seras vital et également si vous souhaitez travailler. Il faut savoir que souvent les postes on vous demande aussi de parler Mandarin et Cantonais, donc l’anglais seul est parfois pas suffisant.

Il faut noter que pour obtenir un VISA, les choses se compliquent de plus en plus, la politique est de plus en plus stricte donc il faut saisir l’opportunité maintenant au risque que cela soit vraiment compliqué dans le futur.

Une chose à savoir, si vous avez moins de 30ans vous pouvez venir avec un Working Holiday Visa qui est un grand avantage, saisir cette chande.

Un grand merci pour votre temps, d’avoir répondu à nos questions et de nous avoir tout révélé au sujet de ton expatriation à Hong Kong. Bon courage pour la suite.

Pour davantage d’information sur la ville, vous pouvez visiter le lien suivant : Discover Hong Kong

Pour conclure cet article, nous vous laissons sur ce timelapse d’Hong Kong

 

DEVIS GRATUIT